Tout savoir sur le plaisir anal

 

La pratique du sexe anal est méconnue chez certaines femmes tout comme chez certains hommes. Avec ou sans accessoires, il est tout à fait possible d’éprouver un plaisir anal et de découvrir les sensations que procure cette zone. Certes, cela est parfois un sujet tabou qui n’est jamais abordé dans un couple.

Vous souhaitez essayer une nouvelle expérience avec votre partenaire ? Voici le guide du plaisir anal.  

 

Pourquoi prendre du plaisir anal ? 

 

Généralement le plaisir anal est vu comme une expérience machiste, sauf pour ceux qui débordent d’imagination. En effet, l’anus est une zone érogène que les femmes et les hommes ont en commun.  

 

Le sexe anal donne-t-il du plaisir ? 

 

La zone anale est extrêmement vascularisée et innervée. La douleur tout comme le plaisir peut être forte si le sexe anal est correctement pratiqué. L’anus est doté de terminaisons nerveuses hautement sensibles. Le périnée le rattache aux autres zones érogènes classiques. La pratique d’une pénétration anale permet donc de combiner diverses stimulations.  

 

Quelques chiffres : 

 

De nombreuses personnes sont assez réticentes par rapport à un plaisir anal, d’autres le préfèrent à une pénétration vaginale. Ceci dit, les hommes sont ceux qui apprécient le plus la sodomie par rapport aux femmes.  

 

Chez la femme 

 

En 2006, 37% des femmes françaises ont déclaré avoir pratiqué une pénétration anale, tandis qu’en 1992, elles étaient de 24%.  

 

Chez l’homme 

 

En 2006, 45% des hommes français ont admis avoir pratiqué la sodomie contre 30% en 1992.  

 

Un mot sur l’anatomie 

 

Contrairement au vagin et à la vulve, le rectum et l’anus ne produisent pas de lubrification naturelle permettant une pénétration facile. Comme mentionné plus haut, l’anus est une zone érogène qui peut être source de plaisir durant une sodomie.  

 

Chez la femme 

 

En stimulant l’anus, vous réveillez les capteurs sensoriels de la paroi postérieure du vagin. Cette zone est souvent méconnue des femmes, mais est très sensible puisqu’elle est très spongieuse. Ainsi donc la femme peut ressentir une sensation de plénitude durant un plaisir anal.  

 

Il est également à savoir que la paroi séparant le canal vaginal et le canal anal est très fine. En stimulant l’une, vous stimulez aussi l’autre. En utilisant un plug anal, ce dernier va serrer la paroi vaginale et orienter la pénétration vers le point G.  

 

Chez l’homme 

 

L’homme apprécie le plaisir anal pour les orgasmes puissants que cela peut procurer. Une exploration prostatique inégalable que votre partenaire peut stimuler avec ses doigts ou un vibromasseur sur la partie externe de l’anus.  

 

Est-ce dégradant ? 

 

Le plaisir anal n’est en aucun cas dégradant, c’est une pratique dans laquelle des corps interagissent. Ceci dit, lorsque les deux partenaires ne se connaissent pas suffisamment, il est difficile de reconnaître si une pénétration anale est humiliante ou un fantasme de domination. Toutefois, elle peut être pratiquée parce que c’est une zone érogène intéressante à découvrir ou tout simplement par curiosité.  

 

Au lieu d’avoir un a priori sur le sujet, si vous connaissez suffisamment votre partenaire, il est plus judicieux de demander ses motivations et ce qu’il aime dans cette pratique.  

 

Est-ce sale ? 

 

Comme le plaisir anal est plutôt un sujet tabou chez certains couples, il peut être jugé sale. Cependant, le pénis également sert à expulser des déchets, mais n’est pas considéré comme étant sale pour une pénétration vaginale ou une fellation. Tout est question d’hygiène.  

 

L’option de l’utilisation d’un préservatif peut apporter une autre vision du plaisir anal aussi bien sur le pénis, les doigts ou les sextoys.  

 

Le plaisir anal est-il réservé aux gays ? 

 

Il est totalement faux de croire que le plaisir anal n’est réservé qu’aux personnes gays. Cela peut être vu comme tel puisqu’ils n’ont que leur anus pour s’adonner à une pénétration sexuelle. Cependant, selon une enquête du « Journal of Sexual Medicine », un tiers des gays pratiquent le sexe anal.  

 

Il est à savoir que les personnes pratiquant la pénétration anale le font pour le plaisir qu’elle procure. Et surtout, qu’ils sont hétérosexuels ! Il ne faut donc pas confondre la pratique sexuelle et l’orientation sexuelle.  

 

Comment bien se préparer avant une sodomie ? 

 

Avant de tenter l’expérience du plaisir anal avec votre partenaire, il est important d’en parler et sans tabou. Une condition sine qua non pour que la pratique se passe en toute confiance et avec sérénité. Pour y arriver, il faut en avoir envie. En effet, quand l’envie n’est pas au rendez-vous pour un rapport par voie anale, le sphincter ne se détendra pas, cela peut vite devenir très douloureux voire impossible.  

 

Faire un lavement pour l’hygiène 

 

La présence des matières fécales dans le rectum et sur le pénis est toujours un doute ressenti lorsque vous pratiquez une pénétration anale. Généralement, pour éviter cela, il est recommandé d’aller à la selle avant de vous lancer, sans bien sûr oublier de se laver la partie anale. Un lavement du rectum également peut être effectué.  

 

Si d’autres le font, certains n’en ressentent pas le besoin. En effet, certaines personnes ont un tube digestif qui fonctionne d’une telle manière, qu’elles sont capables de bien vider leur rectum lorsqu’elles vont à la selle. Ceci dit, un lavement est toujours plus rassurant pour l’hygiène.  

 

Miser sur les sextoys ? 

 

Si les hommes sont plus à l’aise durant un plaisir anal, les femmes sont parfois hésitantes et se raidissent quand leur zone anale est approchée. Tout est question d’habitude et d’entrainement diraient les spécialistes.  

 

Pour s’entraîner, il ne faut pas avoir peur d’utiliser des sextoys, qui sont justement faits pour ça. Pour commencer et s’habituer à un plaisir anal, il est conseillé de choisir des sextoys de petite taille. Une femme peut découvrir les plaisirs d’une pénétration anale seule ou durant un rapport vaginal en utilisant un sextoy.  

 

Ne pas sauter les préliminaires 

 

Les préliminaires sont vivement conseillés pour vivre une belle expérience du plaisir anal. En effet, elles aident à se détendre et préviennent des éventuelles douleurs durant la pénétration. Les préliminaires peuvent être digitaux et buccaux. Quelques caresses et baisers peuvent réellement mettre à l’aise un partenaire.   

 

Cependant, les rapports bucco-anaux peuvent être source d’infections sexuellement transmissibles. Des foyers de germes peuvent être transmis durant cette pratique. Afin d’éviter cela, il existe des digues dentaires ou des carrés de latex à placer entre la zone anale et la bouche.  

 

Du lubrifiant dès le début 

 

Que ce soit pour une première pratique du plaisir anal ou une pratique quotidienne, le lubrifiant doit être votre meilleur allié. Bien que le désir soit au sommet, il n’est jamais à oublier que l’anus ne dispose pas d’une lubrification naturelle. L’utilisation d’un lubrifiant prévient contre le risque de douleurs et de fissures.  

 

Le meilleur lubrifiant est celui à base d’eau, sans goût et sans odeur. Qui plus est, il dure longtemps durant les rapports. Il est à savoir qu’un lubrifiant parfumé peut être allergisant et donc agresser la muqueuse anale. À défaut de lubrifiant, certaines personnes utilisent leur salive, qui est une excellente alternative et fonctionne très bien contrairement à ce qu'on pourrait croire.  

 

Cependant, oubliez la vaseline. C’est gras, ça brûle, ça chauffe et n’est en aucun cas agréable. Tout comme les huiles, qui sont grasses et pas adaptées. À cause de ces matières grasses, le préservatif devient poreux et risque de se déchirer durant le rapport.  

 

Côté angoisse 

 

Le plaisir anal peut être une source d’angoisse avant un rapport sexuel. Surtout pour un hétérosexuel, qui rapidement pense que ça fera de lui un homosexuel. Pourtant désirer cette expérience est purement pour les sensations et les plaisirs qu’elle procure. En outre, le massage de la prostate permet d’éviter les risques de cancer. Et contrairement à ce que l’on peut croire, quand on s’y prend bien une pénétration anale ne fait pas mal.  

 

La première fois est-elle douloureuse ?  

 

Un plaisir anal pratiqué comme à la télé peut faire mal, pas dans le monde réel. En effet, il faut prendre son temps, avec bienveillance et dans un cadre excitant. En l’absence d’expérience, il faut s’y prendre de manière progressive malgré les petites erreurs rencontrées 

 

Le maître-mot d’un plaisir anal c’est la détente. Plus vous êtes tendu, plus la pénétration est difficile. Si vous ne souhaitez pas une première expérience avec un pénis, utilisez les sextoys étroits, spécialement dédiés pour les débutants. Vous pouvez également vous servir de vos doigts pour commencer sans douleur 

 

Côté relaxation 

 

Pour vous aider à vous relaxer durant un plaisir anal, faites en sorte de garder un contact visuel avec votre partenaire. Mettez-vous sur le dos, les fesses surélevées sur un oreiller pour donner un meilleur accès à votre zone anale.  

 

Si vous ne souhaitez pas un contact visuel, une position debout ou à genoux, appuyé sur un lit peut également être une source de relaxation. Dans les cas où cela ne vous aide pas plus que ça, vous pouvez effectuer un exercice de respiration en inspirant en deux temps et en soufflant sur quatre temps pendant trente secondes. L’expiration permet de détendre automatique les muscles.  

 

Comment prendre du plaisir anal ? 

 

Il y a plusieurs façons de prendre du plaisir anal, aussi bien en couple que seul.  

 

Excitation 

 

La tâche est assez facile lorsque le receveur est excité. Les sensations sont toujours différentes lorsque votre partenaire ressent déjà une excitation, de manière à ce que ce soit le receveur qui demande à être pénétré. 

 

Chez la femme 

 

Vous pouvez combiner la pénétration avec un cunnilingus, des mots, des caresses, des baisers ou autres.   

 

Chez l’homme 

 

Vous pouvez combiner la pénétration avec une fellation. Un massage des testicules ou un jeu érotique est aussi un excellent moyen d’excitation. Pour ce faire, un massage de la zone anale par cercles est une excellente idée. 

 

Rythme 

 

Un plaisir anal sans douleur demande beaucoup de patience malgré une grande excitation. L’idéal est d’y aller lentement en s’adaptant au rythme de votre partenaire.  

 

La taille est-elle importante ? 

 

Chez certaines femmes la taille tient un rôle important aussi bien pour un plaisir anal que pour une pénétration vaginale. Pour d’autres, c’est la technique qui compte.  

 

Ceci dit, pour le sexe anal, pour les hommes comme pour les femmes, la taille est importante surtout pour les débutants jusqu’à ce que l’anus soit habitué pour la pratique.  

 

Quelles sont les positions idéales pour une pénétration anale ? 

 

Il existe plusieurs positions pour profiter d’un plaisir anal confortablement. Voici donc quelques suggestions : 

 

  • La position de l’arc-en-ciel : une position du Kamasutra originale qui est réservée pour les couples sportifs et qui n’ont pas peur d’avoir des courbatures. Pour ce faire, la femme se couche sur le flanc, le corps droit comme une flèche et les jambes tendues. L’homme se couche également sur le flanc et se glisse entre les cuisses de sa partenaire en ayant les jambes bien tendues. La femme attrape ensuite les chevilles de son compagnon et lui l’attrape les épaules. Une pénétration qui sera profonde et sous un angle inhabituel 

 

  • La position du sphinx : une position également sportivemais excitante pour les adeptes du plaisir anal. La femme se met à genoux et se penche en avant en s’appuyant sur ses avant-bras. Sa jambe droite doit être étendue et écartée. L’homme vient ensuite se glisser entre ses cuisses en s’appuyant sur les mains et en ayant le corps bien rectiligne.  

 

  • La position de la cuillère : une position confortable et romantique, idéale pour les couples qui veulent découvrir le plaisir anal. La femme se couche sur le flanc et remonte le genou supérieur pour être stable. L’homme colle son torse contre le dos de celle-ci et passe sa jambe supérieure par-dessus sa taille pour une profonde pénétration.  

 

La position de la levrette, de l’éléphant, de l’entrevue, de la chaise ou encore de la grenouille sont aussi des options pour le plaisir anal.  

 

Quels sont les différents toys anaux ? 

 

Divers toys anaux sont proposés sur le marché pour faire vivre un plaisir anal à une femme ou à un homme. Parmi les différentes propositions, vous avez : 

 

  • Le plug anal : de forme iconique, il permet une pénétration en douceur même lorsque l’anus n’est pas dilaté. Vous souhaitez le garder en journée ? Optez pour un plug vibrant ou avec une bille interne pour plus de sensations. Pour se préparer à un plaisir anal avec votre partenaire ou le garder pendant le rapport, vous avez les plugs avec des bases bijoux.  
  • Le chapelet anal : un toys anal constitué de perles de différentes tailles qui sont alignées les unes après les autres. Ce concept permet une dilatation complète de l’anus en douceur. Pour ce faire, il faut les insérer une à une tout en prenant votre temps. Il peut être utilisé pour se préparer à un plaisir anal avec votre partenaire, le garder pendant l’acte ou le retirer lentement lorsque vous atteignez l’orgasme pour un plaisir décuplé.  

 

Comment utiliser ces jouets ? 

 

L’utilisation des toys anaux se fait en plusieurs étapes : 

 

  • L’hygiène : effectuez un lavement avec une poire anale ou des embouts stimulants. Cependant, évitez des lavements quotidiens.  
  • La préparation : il existe des aphrodisiaques qui permettent de détendre les muscles du sphincter pour un plaisir anal sans douleur. Vous avez entre autres les sprays, les gels désensibilisant et non anesthésiant.  
  • La lubrification : que ce soit pour les débutants ou les expérimentés, le lubrifiant est indispensable pour un plaisir anal en raison d’absence de lubrification naturelle.  

 

Après l’orgasme 

 

Après l’orgasme, il est conseillé d’attendre environ une minute avant de retirer le sextoy, le pénis ou les doigts de l’anus. Pour le receveur, il est recommandé de laisser vos muscles se reposer pendant environ 15 minutes avant d’aller aux toilettes pour se débarrasser du lubrifiant.  

Articles Récents